Alors voilà: ça, c'est moi...

Et même que j'ai aussi un nom, ouaip ! Même que mon nom c'est Aurélie Mayon d'abord. Et comme on peut le voir sur ce maaagnifique autoportrait, ben... je peinturlure, gribouille et barbouille, oui oui!!

Et là, c'est moi mais en blabla...

Oyez oyez chers visiteurs de Graffitis et Gribouillis!!

Avancez-vous, venez, il y a de la place pour tout le monde!!

Bienvenus ici, maintenant, tout de suite, dans le présent de notre monde!

Mais approchez, venez, n'ayez crainte, je ne mords pas!

Pis même, je suis loin derrière mon PC pour tout dire...

 

Installez-vous confortablement, ne fermez pas les yeux (ben oui, faut lire un peu...) et laissez-vous emporter par la magie des contes:

 

 

Il était une fois, une petite fille qui écrivait sur tout ce qu'elle trouvait. Chambranles de portes, chaises, bureaux,...papiers même parfois. Tout y passait! Elle vivait le crayon à la main, la tête dans les étoiles. Partout où elle allait, elle laissait sa trace (graffitis, gribouillis, rikiki le petit kiwi). Evidemment, la petiote était encouragée par ses parents et grands-parents, sans qui personne au monde ne peut avancer!!

La gamine fit quelques stages plastiques jusqu'à ses 12 ans et se rendit vite compte que c'était là une grande passion qui l'avait envahie de la tête jusqu'aux orteils (qu'elle avait mignons et tout ronds, les orteils).

"Ben ma fille, il faut continuer!!" lui ont dit ses parents.

Et Zou, la p'tite fille fut inscrite aux cours du soir de l'école d'Arts Plastiques de sa ville natale.

Et Zouuu, c'était parti pour plusieurs années de plaisir et d'expression! Acrylique, papier mâché, peinture sur bois, j'en passe et des meilleures...

Puis la vie veut (même dans les contes) que l'enfant grandisse et qu'il trouve sa voie. La jeune fille alla donc étudier à Namur pendant 3 ans et y vécu pendant encore 3 ans après (avant de retourner dans son Ardenne natale). A Namur, elle commença des cours de BD/illustration qu'elle suit toujours présentement avec joie.

 

 

Youhou!! Réveillez-vous, hohééé! Oui vous là, je vous ai vu, vous somnoliez!

Et elle n'a pas parlé de ses inspirations il va me dire le monsieur, mmh?!

Ben, ce sont les contes évidemment!

Les contes, la science-fiction (parfois), et les bèbètes.

Et aussi, la musique.

Je ne sais absolument pas travailler sans chanter et gesticuler un minimum!

De la bonne musique (blues, rock, métal), un bon café, et Zoup, c'est partiiiii...

 

Voilà, vous savez le principal.

Ho et oui, à la fin du conte il est évident que la fille en question vit heureuse...